Et surtout la santé...

Bonjour à toutes et à tous,

Quelle année particulière que l’année 2020 !

Elle a donné lieu à bien des réflexions et elle marque aussi les 5 ans de Fedora. Il était dont important de faire un petit retour pour mieux lancer 2021 et évoquer, pourquoi pas, les 5 prochaines années des éditions !


Bien évidemment comme tout le monde cette année 2020 a été plus que compliquée. Sans rentrer dans des détails pas forcément très intéressants mais nous avons subi une chute du volume du nombre de titres vendu d’environ 90%. Les événements auxquels nous avions prévus d’assister ou bien les déplacements en vue de projets vidéo ont tous été annulés.

Ces changements nous ont obligés à modifier nos plans. Afin de compenser la perte de trésorerie il a fallu faire passer en priorité l’activité de prestation de services. Cela signifiait donc ralentir le temps consacré à nos propres titres.


Il y a eu malgré tout, la parution en août d’un nouvel ouvrage : Le cunéiforme. Nous sommes très fiers de ce petit manuel initialement paru aux éditions du British Museum et nous espérons qu’il arrivera à se faire une place dans les bibliothèques de tout amateur du monde mésopotamien.

Mais, pour tout dire, nous sommes très fiers de l’ensemble de nos titres. Cela fait 5 ans que le premier ouvrage est parti sous presse et je ne savais pas où ça allait nous mener. 10 ouvrages plus tard nous sommes toujours là ! Alors bien sûr il y a eu des erreurs, des tâtonnements, des doutes, et si je le pouvais je changerais ou corrigerais certaines choses. Il m’a fallu parfois du temps pour comprendre ou arriver à un fonctionnement plus optimisé. Je suis triste bien sûr que certains ouvrages ne fonctionnent pas davantage ou bien de la participation quasi nulle de certains concours ou de certains projets avortés. Mais cela est vite oublié par les aspects positifs et les réussites.

C’est le lot de travailler seul, c’est parfois compliqué de trouver la motivation de continuer.


Seul pas tout à fait parce que Fedora depuis 5 ans ça a été aussi des belles rencontres. À commencer par une personne que je n’avais jamais vue et qui m’a convaincu en quelques heures de monter une maison d’édition. Ça a été bien sûr mes proches qui m’ont soutenu et permis de lancer les projets. Les auteurs qui m’ont fait confiance quand je n’avais aucun livre à leur présenter comme preuve du sérieux de la maison. Les auteurs qui m’ont fait confiance par la suite. Les collaborateurs ponctuels ou ceux qui sont toujours là (graphistes, relecteurs, community manager, imprimeurs...). À tous je leur adresse un grand MERCI.


Et puisqu’il est question des collaborateurs, je remercie Tautem qui m’a aidé depuis quelques années dans la promotion et la distribution de nos ouvrages. À partir du 1er février 2021, ils s’occuperont de représenter Fedora uniquement lors des salons ou manifestations. Ce sera Pollen qui nous accompagnera désormais comme distributeur auprès des libraires tandis que je gérerai la diffusion.


Et en parlant des nouveautés de cette nouvelle année, disons un mot des prochaines parutions ! L’essai sur le roman préhistorique annoncé depuis longtemps est presque achevé et devrait paraître d’ici quelques mois. J’espère que le résultat sera à la hauteur de vos attentes ! Je suis pour ma part très content de ce projet et j’ai hâte de vous le présenter. Mais avant lui sortira, un roman jeunesse Comment mon père sauva le monde. I. Finkel, l’auteur du Cunéiforme, nous embarque cette fois au cœur des légendes mésopotamiennes pour narrer la construction d’un navire immense et protéger la faune d’un déluge imminent…


Ce ne seront pas les seuls titres à paraître cette année car deux autres ouvrages devraient arriver en fin d’année… Mais nous vous en parlerons un peu plus tard quand ils seront plus avancés.

En cinq ans, j’ai appris beaucoup, et entre autres à garder un peu de mystère et de surprise (même si c’est parfois difficile). Régulièrement des projets émergent mais ne peuvent finalement pas se faire ou doivent repoussés… Je ne peux tout dévoiler mais sachez tout de même qu’il y a actuellement 17 projets non annoncés en cours à divers stades d’avancement (des manuels, des essais, de la jeunesse et même de la bande dessinée !).

Si je ne peux tout vous présenter encore, je peux en revanche vous parler de la seconde édition du prix Fedora qui se prépare. N'hésitez pas à aller lire les très très intéressantes interviews des gagnants de la première édition. Et parce que j’ai envie de raconter l’archéologie sous toutes ses formes je peux vous dévoiler qu'il y a aussi 3 séries documentaires vidéos en préparation…


Comme vous le voyez le métier d’éditeur indépendant est loin d’être un long fleuve tranquille et de nombreux écueils se dressent parfois. Mais l’envie et la passion restent intactes pour l’instant et tant que vous serez au rendez-vous, Fedora continuera à vous proposer de lire l’archéologie autrement !


N’oubliez pas de nous suivre sur nos diverses plateformes pour être tenus au courant de l’actualité des Éditions qui risque d’être de plus en plus chargée…