Entretien avec l'Archéoteam !


Archéotour un tour de France de l'archéologie c’est le voyage un peu fou de deux étudiantes parties fouiller durant tout l’été 2017 sur 5 chantiers archéologiques.  Avec ce carnet de voyage, revivez ce road trip archéo à travers la France et les époques !  De l’Homme de Neandertal de la Grotte Mandrin jusqu’à l’abbaye médiévale du Saint-Mont en passant par l’oppidum gaulois de Gergovie, Marie de Cherisey et Anne-Lise Baylé vous font partager cette aventure et connaître le métier d’archéologue. Récits, photos, dessins, anecdotes et interviews vous feront ainsi découvrir tous les aspects de la vie sur un chantier archéologique !

Retour sur ce projet avec l'Archéoteam :


- Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Nous sommes deux jeunes archéologues. On est devenues amies à la fac où on suivait le même master d'archéologie protohistorique. Depuis Marie travaille sur des chantiers de fouilles archéologiques. Et Anne-Lise est en deuxième année de thèse sur l'archéologie funéraire chez les Étrusques.


- C’est de l’envie de partager votre passion pour l’archéologie qu’est né le projet ArchéoTour.

Entre la fatigue, la vie quotidienne sur un chantier de fouille, est-ce que ça n’a pas été trop dur de publier des choses pendant 3 mois ?

Si, c'était un vrai défi de s'y tenir ! Après une journée de fouilles, on a qu'une envie c'est de se poser, prendre du bon temps avec l'équipe. Mais nous on devait d'abord écrire notre journal de bord et puis écrire un petit article pour le blog... on doit avouer qu'on n'a pas réussi à écrire tous les jours et qu'on a vite abandonné la rédaction quotidienne du journal de bord !


- Pourquoi avoir voulu publier cette expérience in extenso par la suite ?

On voulait aller au bout de l'aventure. C'était le projet initial qu'on avait abandonné au profit du blog qui permettait d'être plus dans l'actualité du projet. On s'est dit que ça nous permettrait toucher un public plus large et différent.


- Un livre et un blog sont assez différents. Comment êtes-vous passées de l’un à l’autre ? Est-ce qu’il y a eu des difficultés à adapter certaines parties ?

Dans le blog, on pouvait se permettre de parler de manière très spontanée et la forme des articles faisait qu'on n'avait pas besoin de rappeler un contexte. La publication journalière créait une dynamique qu'il a fallu retrouver dans le livre. On a fait un gros travail de réorganisation pour retrouver un récit fluide et on a retravaillé les tournures de phrases pour que ça corresponde aux exigences d'un livre. Le format du livre nous a permis de compléter le récit, les dessins et d'avoir une mise en page plus sympa et plus libre que le blog, qui s'accorde pleinement avec le message du livre.


- De ces trois mois de fouilles, si vous ne deviez retenir qu’un moment, ce serait lequel ?

Difficile de ne retenir qu'un seul moment, car ces deux mois et demi ont été très intenses à tous

niveaux. On a chacune un moment archéo qui nous a marqué, en plus de tous les moments sympa du terrain et du voyage :

Marie - J'avais été particulièrement marquée par l’explication de Ludovic Slimak sur sa fouille : c’était passionnant de se rendre compte de tout ce qu'on pouvait apprendre d’un site à partir des

observations et des découvertes de terrain.

Anne-Lise - Je garde une satisfaction particulière de la fouille du foyer des Choffaux que j'ai pu mener en autonomie jusqu'au bout, mais avec les explications attentives de Nicolas.

- Pouvez-vous nous donner une anecdote inédite ?

Une anecdote plus ou moins archéologique ! Lors de notre halte à Autun, nous avons eu l’immense chance de participer à un concert d’une autre époque : Emile et Images, grandes stars de la musique française des années 80 !! C’était improbable de tomber sur eux dans coin perdu du Morvan !

- Il y aura-t-il une saison 2 à l’Archéotour ?

Anne-Lise - On aimerait beaucoup ! D’autant plus qu’on n’a pas tout vu, de nombreuses régions ont dû être mises de côté ! Puis on peut exporter le concept dans d’autres pays ensuite ! ;) Cet été mais sur un mode un peu différent, Anne-Lise fera un voyage d’étude/ road trip en Étrurie, l’aventure sera à suivre sur un blog ou sur Facebook aussi !

Mais pour un vrai Archéotour, on va manquer de temps : Anne-Lise doit finir sa thèse d’ici 2021 et Marie doit travailler. Pourtant nous avons des idées, on pourrait faire un tour de l’archéologie vivante avec les archéoparc de reconstitution, un Archéotour européen ou régional, par thèmes…

A la fin de notre voyage on s’était dit qu’en effet ils pouvait y avoir plein d’autres Archéotour(s) mais pourquoi pas fait par d’autres archéologues ?


- Quels sont vos projets maintenant ? Est-ce que cette expérience vous a donné envie de publier d’autres ouvrages ?

Anne-Lise - Finir la thèse sera un bon début ! ^^ Et pourquoi pas, ça fait partie de notre métier de chercheur de transmettre que ce soit par des conférences, des cours ou des livres ! Et c’est vrai que j’aimerais publier mon petit voyage en Étrurie pour faire parler des Étrusques !

Marie - Je viens de trouver un contrat en archéologie préventive alors j’espère continuer sur cette lancée ! Pour moi l’Archéotour a confirmé mon goût pour la transmission du savoir sous toutes ses formes alors j’espère pouvoir avoir de nouvelles occasions par la suite de transmettre ce qui me passionne dans l’archéologie !


Archéotour un tour de France de l'Archéologie

144 p., 19.99€

ISBN : 979-10-96137-05-3

       NOTRE MAISON D'ÉDITION

 

éditions fedora

editions.fedora@gmail.com

   

Site fait par Céline Chapdelaine

       INFORMATIONS

       RÉSEAUX SOCIAUX